Un autre regard

Une passerelle entre la phlébologie et la médecine esthétique.

Dr Kahina Betroune

Hôpital Américain de Paris, Neuilly  

Résumé

Les savoirs théoriques et pratiques ainsi que certains outils du phlébologue représentent une vraie valeur ajoutée dans la pratique de la médecine esthétique.

L’expertise de l’anatomie vasculaire, l’utilisation de l’échographie doppler (possible pendant toutes les phases des injections de comblement) et de la technique de transillumination, contribuent conjointement à réaliser des gestes précis et sécurisés.

Il existe ainsi une passerelle naturelle entre la Phlébologie et la Médecine Esthétique.

Introduction

Dans une perspective globale de santé et de médecine anti-âge, la relation au corps n’a jamais été aussi complexe et prépondérante qu’aujourd’hui d’où le succès de la médecine esthétique pratiquée tant pour ses bienfaits physiques que psychologiques.

D’après l’IMCAS, les injections connaissent en effet un succès grandissant depuis 2018, avec un taux de croissance annuel de 9,2%. 

Dans ce contexte, de plus en plus de médecins généralistes ou spécialistes à l’instar des phlébologues diversifient leurs activités et s’orientent vers la médecine esthétique. 

Les atouts de la phlébologie esthétique conjugués à l’expertise de l’anatomie vasculaire, contribuent ainsi à apporter à la médecine esthétique une prise en charge plus globale et sécurisée du patient.

Ce mémoire abordera ainsi la passerelle entre la phlébologie et la médecine esthétique. 

Les apports de la phlébologie à la médecine esthétique 

Nous constatons une concomitance certaine entre le geste précis du phlébologue et celui du médecin esthétique qui consiste à injecter à un endroit précis, en évitant le risque de complications lié aux injections dans les artèresDe ce fait, nombre de patients s’interrogent spontanément en constatant la proximité des deux domaines et, in fine, relèvent la pertinence de la complémentarité des deux domaines.

L’échographie Doppler peut être considérée comme un outil de pré-traitement des zones pour la prévention des complications vasculaires lors des injections de comblement pour corriger par exemple : les plis nasogéniens, le traitement de la zone glabellaire et le nez, etc.

D’ailleurs, des appareils innovants de plus en plus miniaturisés et numériques sont accessibles tel que l’ultrasons portatif Clarius haute définition dédié à l’esthétique : ce dernier permet de visualiser clairement l’anatomie faciale et superficielle en temps réel afin de guider en toute sécurité les procédures, y compris l’injection des produits de comblement.

Par ailleurs, l’échographie est un outil non invasif particulièrement utile pour traiter l’une des complications redoutées post-injections comme le granulome post-comblement, en indiquant précisément son emplacement. Celle-ci permet de réaliser une procédure ciblée et sûre de l’injection de l’hyaluronidase ou d’autres traitements (corticoïdes, 5 fluoro-uracile 5FUI) ainsi que le suivi évolutif du granulome.

Parmi les techniques utilisées en phlébologie, nous pouvons également citer la transillumination qui repose sur l’utilisation d’un appareil non invasif. Cette technique permet en effet de visualiser très précisément les veines de petit calibre situées entre 0 et 3 mm de profondeur de tissu sous la peau. Cette méthode est transposable au visage, facile à apprendre et financièrement accessible.Elle revêt un intérêt certain pour localiser nettement les veines temporales, périorbitaires et nasales, etc.

Conclusion 

À l’issue de ce travail, nous constatons l’existence une véritable passerelle entre la phlébologie et la médecine esthétique.

Les savoirs et les outils du phlébologue représentent de fait une vraie valeur ajoutée dans la pratique de la médecine esthétique, car ils rendent le geste plus précis et sécurisé pour les patients en recherche d’amélioration esthétique et de bienfaits psychologiques à moindre risque.

 

Bibliographie

1/ Fogli A. (2003). Cosmetic surgery and public health. In Annals of aesthetic plastic surgery (Vol. 48, No. 5, pp. 279-281). Elsevier Masson.

2/ Velthuis PJ., Jansen O., Schelke LW., Moon HJ., Kadouch J., Ascher B., Cotofana S. (2021). A guide to Doppler ultrasound analysis of the face in cosmetic medicine. Part 2: vascular mapping. Aesthetic Surgery Journal.

3/ Carruthers JD. (2021). Commentary on: A Guide to Doppler Ultrasound Analysis of the Face in Cosmetic Medicine. Aesthetic Surgery Journal.

4/ La Padula S., Hersant B., Helynck P., SidAhmed MM., Meningaud JP. (2020). Proposal of a noninvasive method to reduce injection-related bruising in aesthetic medicine: transillumination. Aesthetic plastic surgery, 44(2), 530-534.

5/ Lee W., Kim JS., Moon HJ., Yang EJ. (2020). A Safe Doppler Ultrasound-Guided Method for Nasolabial Fold Correction with Hyaluronic Acid Filler. Aesthetic Surgery Journal.

6/ Teixeira DA., Santos GS., & Teixeira FH. (2020). Doppler ultrasound-guided volumizing of the glabella: a safe and effective method. Journal of the American Academy of Dermatology.

7/ Schelke LW., Velthuis P., Kadouch J., Swift A. (2019). Early ultrasound for diagnosis and treatment of vascular adverse events with hyaluronic acid fillers. Journal of the American Academy of Dermatology.

8/ Quezada-Gaon N., Wortsman X. (2015). Ultrasound-guided hyaluronidase injection in cosmetic complications. Journal of the European Academy of Dermatology and Venereology.

9/ Rocha LPC., de Carvalho Rocha T., Rocha SDCC., Henrique PV., Manzi FR., Silva MRMA. (2020). Ultrasonography for long-term evaluation of hyaluronic acid filler in the face: A technical report of 180 days of follow-up. Imaging Science in Dentistry, 50(2), 175.

10/ Stege H. (2005). Anti-Aging The pretty leg. Der Hautarzt, 56(4), 347-352.